200365017_001


Dans la société d'aujourd'hui (Putain, ça part hyper mal, comme article. Si si, c'est ce que tu te dis, je le sais.) y'a les trucs chouettes, genre les vidéos clubs, les bières qui s'ouvrent sans décapsuleur et la mort de Claude François; et y'a les trucs pas franchement chouettes. Genre les choux de Bruxelles, la tecktonik© et les sudokus. Ou, dernier exemple en date, les prix des places du concert des Stray Cats. Ahah, c'est là que ça devient intéressant. Le lecteur avisé (et fan des Stray Cats, sinon t'as rien à faire ici) que tu es s'accroche à sa souris, dans l'attente de l'annonce tant espérée de ces fameux tarifs, sensés décider si ça vaut le coup ou pas d'aller les voir. Hé, de toute façon te pose pas la question, ça VAUT le coup. Va voir les vidéos de 2005 et tu comprendra. Toujours est-il que :

- Alors, alors, alors ? Combien ?
- Eh bien cher, mes amis. Va falloir économiser. A partir de maintenant, on coupe les chandelles en deux, on mange des pâtes et encore des pâtes, on utilise l'eau de vaisselle pour laver les sols et on tricote nos perfectos nous-même.
- Ah. C'est si cher que ça ?
- Oui. De 45€ à 67,50€.
-Oug.
-A qui le dis-tu.

Et je sens que ça y est, la révolte monte en toi, tu vas bientôt être tout à fait dans le même état que moi, et on pourra baver ensemble sur l'absurdité du système et la sempiternelle rengaine de la mort du rock. Et tous ça en quelques clics et tapotages de clavier. Si c'est pas beau, franchement, la technologie moderne... Aussi vais-je avancer un argument qui va finir de te mettre en rogne, tiens-toi près. C'est plus cher que Police l'été dernier. Autrement dit, c'est plus cher qu'un groupe suivit par vingt fois le nombre de fans des Stray Cats, qui joue dans une salle vingt fois plus grande, avec vingt fois plus de grands écrans, et qui fait un come-back de vingt fois plus d'années. C'est vingt fois plus injuste. Vas-y, tu peux aller déverser ta bile chez les Cats eux-même( tu cliques là : BrianSetzerSite@comcast.net), mais poliment et en Anglais, s'il te plait. On est pas des bêtes. (Au passage, si tu pouvais dire à Brian que je parle de lui ici et que c'est le meilleur blog du monde de la terre de tous les temps de tous les temps sauf le blog de Eve, je t'en serai reconnaissant. Merci.)

Mais peut-être aussi que ma révolte est due à une déformation professionnelle qui, à force d'aller voir des concerts à moins de 5€ (quand c'est pas gratuit ou sur invitation), me fait considérer chaque prix "normal" de concert comme exorbitant. Mais j'en doute. Déjà premièrement parce que je n'ai pas été la seule à m'élever contre ce détail, et deuxièmement parce que faut pas pousser, 45€ pour voir trois gigolos de 50 berges en moyenne gesticuler sur de la musique has-been que plus personne (sauf des gens comme moi) n'écoute, on en a pendu pour moins que ça. (Vous aurez pu remarquer combien, sur Rockincamille.com, les idoles tombent rapidement de leur piédestal. Mais rassurez-vous, en vrai je les aime d'amour quand même, là c'était juste histoire de faire semblant genre je suis une vraie rebelle, rien à foutre d'insulter des stars intouchables, essayez-donc de m'cogner pour voir).

  Voilà, c'est tout ce que j'avais à dire, si vous voulez de l'article drôle et enjoué, à la fois informatif et léger, allez donc voir sur Black Candy si j'y suis, lire l'excellent dernier article rédigé par le non moins excellent Pusmir. Moi j'ai pas le courage d'essayer d'être fine et légère, je laisse ça à d'autres, qui en plus le font 'achement mieux que moi. Même que je suis pas du tout jalouse. Jamais. Pas mon genre.

Pour nous conclure, et parce qu'un article de ce blog sans parler d'eux c'est comme le disco, ça devrait pas exister : les Flyin' Tartiflettes seront en concert le 12 Avril (c'est à dire samedi qui vient) à l'Omadis (haut-lieu du punkàsature parisien), 41 rue Doudeauville m° Château-rouge. Soyez-là, d'une part parce que ce sera moins cher que les Stray Cats, et d'autre part parce que les Tartiflettes, c'est toujours chouette.

Camille, blasée avant l'heure.

P.S : En bande-son aujourd'hui, les très teenage Uncommonmenfrommars, Unco' pour les intimes, que je suivais de près quand je n'étais alors qu'une jeune rebelle en mal de bruit. Et c'est là qu'on se rend compte comme les années passent (ça fait AU MOINS cinq ans), puisque j'ai eu la joie d'apprendre que, pendant que j'avais le dos tourné, ils ont sorti un split et deux albums, dis-donc !

EDIT >> Une autre grosse blague ? Dans la fosse, ça coute plus cher qu'assis. Autrement dit, si tu veux kiffer un minimum, faut que tu payes 56€. J'ai envie de pleurer.